Baromètre du cabinet Eurosearch & Associés

Eurosearch & Associés dévoile la septième édition de son baromètre consacré à la stratégie des entreprises en matière de ressources de direction (Directions exécutives & Boards)

Le marché des dirigeants/experts de haut niveau sous tension

 

  • 1 entreprise sur 2 a renforcé ses ressources de direction dans les 6 derniers mois. Cette tendance est à la hausse sur les 6 prochains mois, surtout dans les ETI (de 63 à 68%)
  • 8 dirigeants sur 10 rencontrent des difficultés à mobiliser de nouveaux managers.
  • La croissance de l’activité (développement, acquisition…) et la relève managériale arrivent très largement en tête des raisons qui poussent les dirigeants à renouveler leurs équipes de direction (39%), particulièrement dans les ETI (respectivement 43% et 40%). Face à la conjonction de ces deux facteurs, la digitalisation de l’activité n’est étonnamment jugée comme un élément moteur que par 18% des entreprises (27% néanmoins dans les services). Ce score est particulièrement faible dans les PME (13%) qui semblent minimiser l’enjeu de la transformation numérique, comme l’indiquait en octobre 2017 l’enquête publiée par BPI France.

Ces nouvelles exigences sur les fonctions dirigeantes (capacité à raisonner en transversal et à anticiper les mutations) créent une très forte attente sur ces postes-clés dont les contours se voient redéfinis par la numérisation et les transformations de marché.
L’évolution des business models renforce et déplace les attentes et les exigences sur les fonctions commerciales. L’approche client révolutionne ce métier, et ce dans tous les secteurs, de l’industrie au retail, en passant par les services.

Ainsi Eurosearch & Associés recrute de plus en plus de Dirigeants venant d’autres secteurs ou ayant des compétences complémentaires, notamment numériques.
L’étude montre aussi que la tendance au recrutement de Chief Digital officer s’essoufle un peu au profit de compétences digitales intégrées dans les fonctions de Direction. Pour prendre l’exemple de la direction commerciale : elle s’ouvre à des compétences en category management, en data management ou en vente multi-canal. Il faut être à même de proposer une stratégie commerciale transversale et globale pour négocier dans les meilleures conditions avec les réseaux de distribution.

> EN SAVOIR PLUS SUR LE BAROMÈTRE

Retour