Enquête : Rapport du Haut Conseil à l’égalité pour les Hommes et les Femmes

Le HCEfh appelle les pouvoirs publics à s’organiser et les entreprises à accélérer le pas pour atteindre le seuil minimum légal de 40% de femmes dans les conseils en 2017.

Dans son rapport remis le 10 février dernier aux ministres en charge des droits des femmes, il met également en lumière les changements positifs impulsés par la loi dans le recrutement des administratrices. La France est ainsi la meilleure élève de l’Union européenne pour la parité dans les entreprises les plus capitalisée avec plus de 30% de femmes dans les conseils d’administration ou de surveillance des entreprises du CAC 40.

Mais la performance est bien plus faible dans les entreprises non cotées, avec 14,2 % de femmes dans les conseils de surveillance ou d’administration. Cinq ans après la promulgation de la loi, elles ne remplissent pas l’objectif intermédiaire, qui était de 20 % en 2014. Le rapport souligne également que peu de femmes occupent des postes de présidence de conseil ou de direction générale. Elles représentent entre 5 % et 6 % des dirigeants d’entreprise.

Consulter le rapporthttp://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/IMG/pdf/hcefh_rapport_parite_eco_20160115-par-019.pdf

Retour