Réussir le premier recrutement d’un dirigeant extérieur dans une entreprise familiale

Les actionnaires familiaux assurent logiquement la direction opérationnelle complète des PME et ETI dans leurs premières phases de développement.

Le succès et l’ambition conduisent assez vite l’entreprise à changer de dimension. Pour réussir, elle doit alors renforcer son équipe de direction générale et faire évoluer l’organisation managériale en place.

Il est fréquent que les actionnaires ne trouvent pas au sein de la famille le dirigeant nécessaire à ce changement de phase. Après avoir épuisé leur carnet d’adresses, ils doivent alors recourir aux services d’un cabinet de conseil en recrutement de dirigeants. Celui-ci devra mettre en œuvre une réelle démarche de conseil, faite d’empathie, d’expertise et d’engagement dans la durée. Car le premier recrutement d’un dirigeant à l’extérieur de la famille n’est pas chose aisée.

Un tel recrutement constitue une évolution psychologique profonde.  Les actionnaires des entreprises familiales  recherchent des dirigeants qui partagent leur conception de l’entreprise, qui croient comme eux dans le long terme, qui aiment aussi l’opérationnel et respectent profondément leurs collaborateurs. L’exigence de partager leur ADN les distingue des autres entreprises. La culture et les valeurs constituent des critères  essentiels de la description de fonction du dirigeant.

Cela conduit à évaluer avec une très grande attention la maturité personnelle des candidats, leur comportement et personnalité au travail, la cohérence de leur projet professionnel. Concrètement, comme les dirigeants familiaux, ce dirigeant doit s’installer à proximité de l’entreprise. Il est naturel d’évaluer l’accord de la famille du candidat pour installer son domicile permanent dans la région. Les questions du conjoint et des études des enfants ne sont pas neutres.

Au-delà de sa dimension humaine, le dirigeant doit apporter de solides compétences professionnelles, tant en termes de métier que de pratique de management. Pour réussir une nouvelle phase de son développement, l’entreprise recherche à titre d’exemple : un Directeur général pour consolider et structurer la société ; un Directeur Financier pour bâtir les outils de contrôle et de pilotage ; un Directeur Marketing et Commercial pour développer l’international …

L’évaluation des réalisations effectives du candidat, la connaissance des raisons précises de ses changements  d’entreprises, les prises de références judicieuses sont autant de filtres successifs pour s’assurer que le candidat sera le bon.  Ce travail repose sur une démarche de conseil faite de séniorité, d’expertise des métiers, des secteurs ou des situations d’entreprise.

Mais le succès d’un recrutement dans une PME ou une ETI familiale repose aussi sur une bonne préparation des dirigeants familiaux à cette nouvelle étape.

Pour promouvoir au mieux l’entreprise auprès des dirigeants recherchés, il faut évaluer la consistance et la formalisation du plan de développement à moyen terme, l’adhésion des dirigeants familiaux pour créer un vrai comité de direction avec des dirigeants extérieurs, autonomes, engagés, solidaires. L’actionnariat doit enfin être abordé pour identifier les éventuels risques à venir tout comme la place actuelle et future des membres de la famille dans l’entreprise et sa gouvernance.

L’ensemble de cette démarche de conseil est essentiel pour réussir le premier recrutement d’un dirigeant extérieur dans une entreprise familiale. Elle requiert de notre part un fort engagement, personnalisé et dans la durée. C’est notre passion.  La reconnaissance de nos clients depuis de nombreuses années fait notre fierté.