Protéger le patrimoine du chef d’entreprise

La crise financière met en danger la pérennité du patrimoine des chefs d’entreprise et de leur famille.

Nous avons interrogé un des leaders du Family Office sur ce sujet et plus largement sur la valeur ajoutée de ce nouveau métier.

Dans un tel contexte économique et financier, que conseillez- vous à vos clients ?

Nous faisons deux recommandations : pour la trésorerie, diversifier immédiatement les contreparties bancaires et d’assurance pour diminuer les risques en cas de faillite ; se doter d’un conseil indépendant qui va permettre de prendre du recul, d’analyser objectivement et sans conflit d’intérêts les propositions des banquiers et les risques associés.

Et au-delà ?

Répartir structurellement le patrimoine en le diversifiant à travers des devises étrangères, de l’or et des actifs réels, immobiliers, participations dans des entreprises non cotées, en France et au niveau international. L’allocation d’actifs est le principal contributeur à la performance de leur patrimoine.

 En quoi consiste votre métier de multi family office ?

Notre métier consiste à accompagner des chefs d’entreprises et des familles dont la fortune est supérieure à 20 M€. Nous les conseillons sur la pérennité de leur patrimoine en exerçant trois grandes responsabilités : aider à prendre de bonnes décisions ; assurer la mise en œuvre opérationnelle des solutions adoptées ; suivre les décisions dans le temps en fonction de l’évolution du contexte familial et économique. Le tout se fait avec une vision transgénérationnelle.

Quels sont vos rapports avec les banques privées ?

Nous ne sommes pas des gérants. Nous représentons nos clients auprès de tous leurs interlocuteurs, notamment des banquiers privés et des sociétés de gestion. Nous défendons nos clients sans conflit d’intérêt. Nous sommes donc des clients pour les banquiers privés. Nous analysons leurs offres sans compromis ; nous négocions leurs tarifs ; nous permettons à nos clients de percevoir des rétrocessions qu’ils ne pourraient pas obtenir sans nous ; nous suivons le cahier des charges des gestionnaires dans le temps, afin de s’assurer qu’il répond aux attentes. Nous ne touchons aucune rétrocession sur nos recommandations et ne sommes rémunérés que par les honoraires de nos clients.

Quels sont vos succès ?

Nos clients ont évité les crises de marchés que nous vivons depuis 2000. Nous nous employons à leur faire gagner de l’argent et économiser des frais. Nous sommes une véritable force de négociation vis-à-vis des interlocuteurs. Nous arrivons à simplifier la vie des chefs d’entreprises et de leurs familles en les accompagnant sur une ou plusieurs générations.

Vous travaillez aussi sur le patrimoine professionnel ?

Nous aidons nos clients chefs d’entreprises à organiser une bonne gouvernance entrepreneuriale et familiale : établir un diagnostic ; trouver des administrateurs ; gérer les actionnaires et leurs éventuels conflits.

Notre expertise réside dans l’accompagnement de nos clients, l’information et la formation de leurs héritiers afin que ces derniers soient préparés à reprendre ou à gérer le patrimoine. Nous aidons à mettre en place, progressivement dans le temps, une organ:isation familiale (conseil d’administration, organisation de séminaires , création d’une charte) afin que les héritiers puissent apprendre et continuer à gérer ensemble des biens communs.

En collaboration  avec Christophe Achard

Retour