Vision, collectif, empathie : la recette gagnante du dirigeant

Outre l’arrivée ces dernières années au Comex ou tout proche, de nouveaux métiers comme le Directeur de la transformation, le Chief Data officer, le Chief Digital officer, les fonctions traditionnelles sont impactées par la révolution technologique.

Le Directeur Marketing est évidemment un des premiers à avoir subi ces changements : l’omnicanalité l’a obligé à revoir sa méthode de développement de produits et services « client centric », le développement de la gestion de la data lui en apprend chaque jour un peu plus sur le consommateur, ce dernier peut même participer à l’innovation, en donnant son avis sur les produits et en participant à l’amélioration de ces derniers et des services associés.

Le Directeur Commercial devient omnicanal, il prend en compte le CA global de la société, quel que soit le canal de distribution et se doit d’utiliser toutes les voies possibles pour développer le business de l’entreprise.

La fonction RH est devenue un pilier clé de la transformation digitale de l’entreprise : outre le recrutement de nouveaux profils, elle promeut des formations, méthodes agiles pour faire monter en compétences les équipes avec le devoir de mettre tout le monde à niveau. Elle digitalise également ses process, ce qui lui permet d’alléger son mode de fonctionnement et de se concentrer sur sa vraie valeur ajoutée.

La direction financière met en place de nouveaux outils et process d’optimisation des flux de données, de contrôle et de BI, dématérialise ses factures.

La direction informatique est évidemment au cœur du réacteur de tous ces changements techniques.

Enfin le Directeur Général doit avoir l’audace et le courage d’imaginer la propre disruption de son activité phare d’aujourd’hui pour ne pas tomber dans le piège d’un Kodak, tout en dirigeant la société dans une grande incertitude et avec des impératifs de résultats à court terme. Il doit accélérer le changement tout en trouvant le bon « time to market ». Difficile équation !

Outre ces changements fonctionnels, la réelle nouveauté, au fond, est qu’aucune de ces fonctions ne peut plus travailler en silo ou avec un plafond de verre aujourd’hui, la révolution technologique modifie nos rapports. Nous sommes au service du client qui nous note, au service du collaborateur qui a besoin de nos compétences. L’entreprise doit repenser sa capacité à jouer collectif au service des autres et non plus à individualiser les succès, à hiérarchiser à outrance son organisation. Des compétences transversales ou intergénérationnelles se mobilisent en mode agile sur des projets.

Nous sommes particulièrement attentifs dans les recrutements des dirigeants à leur savoir-être : outre leur capacité à parler aux équipes techniques, data, business…, ils doivent être capables de les faire travailler ensemble au service de la stratégie commune qui doit être partagée, au service du client. Nous cherchons des hommes et femmes ayant de la vision, courageux, bienveillants, empathiques, qui encouragent l’audace, acceptent les échecs, développent la créativité, veillent à faciliter la transversalité à tous les étages, des dirigeants à l’écoute de leurs collaborateurs et qui ont l’humilité de comprendre que le succès n’est possible que collectivement, bref des dirigeants qui servent une cause plus grande que la leur !

Alexandra Droullé
Partner

Retour